Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

COMPTE-RENDU CMEL DU 26 JUIN 2019

jeudi 1er août 2019 par Anne Scaviner

Le Pr Chaussade ;Président de la CMEL des HUPC rappelle les bonnes pratiques professionnelles concernant le respect envers le personnel. Il désaprouve l’attitude de certains médecins sur leur lieu de travail.

Les DMU seront mis en place dès le 1 juillet, sans période de transition, mais durant les vacances d été, les référents resteront les anciens cadres et médecins.
Le 11 juillet se tiendra une réunion entre les directeurs médicaux des DMU.

Prévention d une épidémie d’arbovirose : Dr Casetta


Communication de l’ARS concernant les moustiques (moustique tigre) potentiellement vecteurs de maladies dans Paris.
5 niveaux de protection selon l’implantation du moustique.
→niveau 0a : absence de moustique tigre
→niveau 0b : détection ponctuelle
→niveau 1 : moustique implanté et actif
Niveau 2 : implanté et actif + cas autochtone
Niveau 5b : moustique implanté et actif et épidémie.

Le plan niveau 1 « est actif de mai à fin novembre : état du site, suppression des gites larvaires, contrôle des points à risque, dispositif de recueil des plaintes pour piqûre ( des patients et du personnel, oui même le personnel, sera-t-il aussi responsable de l épidémie comme pour la gale à la crèche ?)
Transmission : patient contaminé, piqûre, moustique pique un autre patient.
Le patient est contagieux j-2 à j-+7 après la date du début des signes.

Pour limiter la propagation si un patient est atteint : Moustiquaire de fenêtre, diffuseurs électriques d insecticides, climatisation, vêtements longs pour le patient.
Il faut repérer les cas, information donnée aux urgences, signes cliniques à connaitre et prélèvements sanguins.

Commentaire de la CGT
 (En conclusion ,prendre un maximum de précautions, comme pour le protocole les animaux en réanimation où le brossage des crocs des chiens et chats est obligatoire !!!!(la marque de dentifrice n est pas stipulée) en prévention de morsures .Brossage des poils, en prévention de perte de poils dans le service et dans le lit du patient !

 Après les problèmes de communication des l équipe OH concernant la gâle,on passe à la vitesse sup pour les moustiques.On apprécierait que la même diligence soit appliqée aux enfants du personnel qu’aux patients).

Modification des structures médicales : Mme Mosselin


Création :
→Pôle imagerie, création d une fédération de médecine nucléaire HUPC-HUPO.
→Création une UF de Pôle de rétention administrative.
Suppression :
→Suppression de 3 UF de service d hygiène hospitalière au sein du service EOH sous la responsabilité du Dr Casetta
→Suppression du service de la Rochefoucauld au sein du service de gériatrie sous la responsabilité du Dr Rigaud.

Fermeture de lits HUPC été 2019 . voir document joint
Recensement ARS
Juillet 2019
→ HUPC : 97%
→APHP : 95%
Aout 2019
→HUP : 81%
APHP : 78%
Il est à craindre des tensions sur les lits au mois d août.

( Cela s’ajoute aux fermetures definitives de lits tout au long de l’année.

Plus de 100 lits de fermés à l’HUPC .

2018 :74 lits fermés,2019 :120 lits fermés.

Heureusement que la canicule a été prévue...)

Voir PDF du fin d article.

Fermeture à Pasteur en août activité est transférée à Ollier .
Transfert de l activité du PTA en UCA pour travaux du 12 au 30 août.
Les 12 et 30 août il n y aura pas d activité endoscopique.

( Situation qui inquiète fortement le personnel au bloc opératoire et dans les services de soins,la prise en charge des patients de viscéral n ’est pas la même que pour le thoracique).

Situation financiere : résultats 2018 et trajectoire 2019 :Mme Mosselin.


En 2018, l’AP-HP a réduit son déficit de 20% pour les activités hospitalières et de 30% tous budgets confondus.

Le redressement budgétaire est principalement le fait d une très forte maitrise des dépenses.

→Baisse de la masse salariale de – 0.3%( - 11.è M€) Etonnant !! le personnel est juste épuisé et pour certains proche de l ’épuisement professionel, mais est-ce important face aux économies qui doivent être réalisées ? 120 postes de PNM ont été supprimés).


→Baisse des charges médicales (médicaments, biologie, dispositifs médicaux etc).

→Baisse de 1.9% des charges hôtelières.

Poursuite de la stratégie ambulatoire.
→légère diminution de l’activité d’hospitalisation complète.

→Forte augmentation de l’activité ambulatoire.

Ces économies se font hélas au détriment du bien-être et de la sécurité des patients : ils sortent en ambulatoire et reviennent par les Urgences, ce qui budgétairement est comptabilisé de manière différente.
Les patients reviennent pour : douleurs post opératoires mal gérées, problèmes liés à la chirurgie, globe vésical, pansement souillé, incompréhension des soins post opératoires etc etc .
Il se pose aussi souvent le problème de l’accompagnant et des conditions de vie des patients Ce qui n’est que très rarement pris en compte : accompagnant âgé, habitation dans des immeubles sans ascenseur, la chirurgie ambulatoire a ses limites qui sont hélas trop souvent dépassées.

Poursuite de la valorisation du patrimoine et de la modernisation des bâtiments.
→Cessions d actifs (l’AP-HP vend ses fleurons d’architecture, notre patrimoine historique, pour des raisons mercantiles ; il faudrait peut être penser à contacter Stéphane Bern ? Et faire un loto de l’AP-HP !)
En résumé : les économies faites par les directions et le Siège sont supportées quasi exclusivement par le personnel, c est dans l’air du temps. Et les patients en subissent les conséquences.

Tableau nominations aux DMU.

Voir PDF joint 29 juin 2019

Nouvelle dénomination de AP-HP.5 en : AP-HP. Centre-Université Paris


titre documents joints

29 juillet 2019
info document : PDF
340.1 ko

24 juillet 2019
info document : PDF
369.1 ko