Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

flicage au brancardage

mardi 9 avril 2019 par Aglawen Vega

Ce jour, une réunion avec la DRH , la DSAP, la CGT et les délégués du brancardage a eu lieu pour :

les brancardiers se plaignent depuis plusieurs jours d’un nouveau paramétrage de PTAH qui n’avait d’autre but que de les fliquer. Les brancardiers se sont retrouvés du jour au lendemain, sans aucune explication, avec des courses qui s’accumulaient sans tenir compte des conditions réelles sur le terrain ; ainsi un brancardier s’est retrouvé par exemple avec 4 courses à effectuer en un temps record de 20 minutes tout en sachant que Cochin est un hôpital pavillonnaire qui s’étale sur 2 sites avec une distance qui va jusqu’à plus d’1km !!! Cette idée lumineuse est sortie du cerveau de la nouvelle cadre qui nous arrive d’Avicennes avec des pratiques de management déjà désapprouvées par le personnel de cet hôpital.Est-ce la raison de son arrivée soudaine à Cochin ?

 2 réunions ont permis aux délégués de démontrer l’absurdité de ce nouveau paramétrage (désorganisation de tout l’hôpital , sans compter le stress occasionné de fait par ces missions irréalisables ) ;

qaunt au flicage, la cadre demandait à de simples agents du service de dénoncer leurs collègues quand ils arrivaient en retard au lieu de faire l’effort, comme on le demande à tous les agents, de venir à 7h du matin. De plus, elle ordonnait à de simples agents d’appeler dans les services de départ pour savoir si la course était honorée par le brancardier alors que le transfert est en cours ! Il est impossible pour un soignant dans un service de savoir où se trouve le patient et s’il est arrivé à destination ...

Si ce n’est pas du flicage , comment peut-on l’appeler ?

Grâce à la CGT Cochin l’ancien paramétrage va être remis en place rapidement afin que nos brancardiers puissent travailler en toute sérénité.